Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 00:00

Le 18 décembre 2012, dans le cadre de la succession Lally-Tolendal, a été vendu à l'Hôtel Drouot, à Paris, un ensemble exceptionnel de 68 lettres de Montesquieu qui datent de la période 1734 -1738.

 

Il s'agit des échanges entre Montesquieu et madame de Tencin, Bulkeley, madame de Grave, le père Castel, le duc de Richmond, etc... Parmi ces missives se faisant l'écho de sujets graves  tel que la guerre de Succession de Pologne ou plus légers  comme la chronique mondaine pour ses amis éloignés de Paris, figurent également des lettres d'amour dont l'attribution reste mystérieuse.

 

lettre vendue 18 12 2013 001

 

Le parfait état de conservation de ces lettres, leur nombre, la qualité des correspondants confèrent à cet ensemble très riche le plus haut intérêt. 

 

 La Bibliothèque Municipale de Bordeaux a pu en acquérir quelques-unes.

Partager cet article

Repost0
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 00:00

 

sans-titre

 

Les élèves de 4ème du Collège Montesquieu de La Brède, sous la direction de leur professeure de musique, Catherine Gery, présentent, en partenariat avec l'ensemble  "Les Caractères" (Xavier Julien-Laferrière) un spectacle pédagogique chanté, joué, dansé et récité:

 

"Au temps des Lettre Persanes"

Montesquieu et l'exotisme dans la musique, le chant, la danse,et la littérature autour de 1700.

 

"Avec humour, un Montesquieu en chair et en os réussit à nous convaincre de repenser toutes nos habitudes et nos à priori et nous fait découvrir la musique et la danse baroques..."

 

Ce spectacle aura lieu le vendredi 22 février à 20h. au collège Montesquieu de La Brède. La représentation dure 1 heure environ et l'entrée est gratuite.

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 12:32

voeuxcam2013.jpg

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 12:42

    DSCN9839

 

C'est à l'initiative de Jean-Louis que nous nous sommes retrouvés salle Latapie (ancienne mairie de La Brède) pour évoquer son ancêtre connu de tous les brédois "François de Paule Latapie (1739-1823)". En effet, c'est à ce dernier que nous devons la traditionnelle fête de la Rosière.

 

C'était l'occasion pour Jean-Louis d'exposer l'arbre généalogique de sa famille et de nous montrer ses documents personnels. 

 

DSCN9844 (1)

 

La descendance actuelle portant toujours le nom (150 arrière-arrière-petits-enfants) ne vient pas de la branche de François de Paule mais de celle de son frère Bernard.  

 

DSCN9831

 

  Suite à ce préambule fort agréable, Jean-Louis nous présentait Gilles Montègre, agrégé d'histoire, maître de conférences à l'université de Grenoble, qui lui, était venu nous parler du voyage en Italie de Latapie.

  Gilles Montègre, auteur de "La Rome des Français au temps des Lumières", nous a fait partager son savoir en nous faisant revivre le voyage de François de Paule qui dura deux années. 

Les voyageurs de cette époque devaient consigner tout ce qu'ils ressentaient et entendaient au cours de leurs périples. Seule une petite minorité sacrifiait à ces exigences, Latapie l'a fait. A partir du 12 octobre 1774, F. de P. consigne heure par heure tout ce qu'il fait en Italie. C'est le début de l'écriture des "Ephémérides", témoignage rare de par sa richesse et sa précision exceptionnelles.

 

SAM 5683

 

Latapie n'a pas suivi en Italie le même parcours que Montesquieu. Ce dernier a visité l'Italie des capitales, la partie septentrionale du pays. Latapie, lui, visite les endroits inexploités, en particulier l'Italie méridionale, par exemple les îles d'Elbe et de Giglio. Alors que les nobles voyageaient en carrosse, la démarche de Latapie était celle d'un observateur utilisant ses jambes dès qu'il le pouvait, allant jusqu'à faire des ascensions du Vésuve ou de l'Etna!

Il met ainsi en lumière une Italie nouvelle, plus ouverte, plus moderne que ce que pouvaient en penser certains philosophes comme Voltaire.

 

SAM 5684

 

Il côtoie les plus célèbres naturalistes de l'époque, allant jusqu'à Pavie pour rendre visite à Spallanzani (1729-1799). Il travaille aussi beaucoup dans les bibliothèques pour faire progresser ses connaissances et répondre aux demandes de Jean-Baptiste de Secondat qui guide ces enquêtes depuis le château de La Brède. Il le missionne notamment pour des recherches sur les poids et mesures. François de Paule rend compte aussi à l'Académie de Bordeaux des fouilles réalisées à Pompéï et en donne la première description en 1776.

De Montesquieu à Latapie, c'est une autre manière de voyager. On passe du voyage de l'Ancien Régime au voyage scientifique.

 

SAM 5697

 

Après cet exposé très riche, émaillé d'anecdotes, Gilles Montègre a dédicacé son ouvrage. Et, c'est naturellement que nous avons partagé un moment convivial dans la salle des mariages.

 

SAM 5703

 

 

 

 

 

 

 

SAM 5702

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                       L'ambigu étant l'étape suivante, nous nous sommes retrouvés à Saint Selve pour notre traditionnel repas, dans une ambiance animée et très amicale.    

 

DSCN9849   DSCN9850                                                                              

 

        DSCN9855

 

DSCN9854

SAM 5707

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN9851

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 10:40

montesquieu et nous-7

 

Cette année, notre rendez-vous incontournable des Journées du Patrimoine a pris une dimension européenne grâce à nos deux intervenants : Pawel Matyaszewski, professeur de l'Université catholique de Lublin en Pologne et Luigi Delia professeur et chercheur, spécialiste de la culture juridique des Lumières; et grâce à la Compagnie Christine Grimaldi qui produisit un florilège de danses de la Renaissance française et italienne. Le tout ponctué d'intermèdes musicaux sur des variations polonaises, anglaises et françaises donnés par Thomas Besnard et Benjamin Appl.

 

montesquieu et nous-3Montesquieu a quitté La Brède en 1728. "Les Lettres Persanes" publiées sept ans avant lui ont valu la célébrité. Muni de recommandations écrites par ses amis parisiens il entame son tour d'Europe.

Pawel nous raconte comment après être allé à Vienne, en Hongrie, en Allemagne et en Italie, il est reçu en 1729, par le roi de pologne en exil, Stanislas, à Nancy puis à Lunéville.

 

 

montesquieu et nous-6 

 

 

Luigi Delia retrace ensuite le séjour de Montesquieu en Angleterre, sa réception à la grande loge maçonnique et l'influence qu'a eue le pays sur sa pensée politique.

 

montesquieu et nous-1 

 

Ces deux interventions ont été entrecoupées d'intermèdes musicaux. Thomas Besnard, pianiste, ancien élève du Conservatoire de Bordeaux et Benjamin Appl, baryton allemand, tous deux résidant à Londres, ont interprété Chopin, Poulenc et des compositeurs anglais.   

                                                montesquieu et nous-15

 

 

                        "Il ballo di Corte" nous  transporta dans les cours européennes du XVIème et du début du XVIIème siècle. Ces danses en costumes d'époque nous ont donné un aperçu des distractions que Montesquieu a pu apprécier en Italie, pays qui l'a ouvert aux arts (théâtre, peinture, sculpture).       

 

Bruno Belhoste, 5ème lauréat du Prix du Cercle des Amis de Montesquieu et de la Ville de La Brède, venu de Paris passer le week-end dans la commune pour recevoir sa récompense, a dédicacé son ouvrage "Paris Savant".

 

montesquieu et nous-13

 

Le jury avait porté son choix sur l'ouvrage de Bruno Belhoste, professeur d'histoire des sciences à la Sorbonne le jeudi 19 avril 2012 au "Gabriel", Place de la Bourse. Son livre original, coup de coeur des jurés est publié chez Armand Colin. Son mérite est de montrer une autre facette du XVIIIème qui connut un véritable engouement pour les sciences et les techniques. L'astronomie exerce alors une réelle fascination, la physique et la chimie se constituent en sciences et les montgolfières préfigurent la conquête de l'espace.

C'est à une promenade dans ce Paris là que le lecteur est convié par le biais d'un livre qui se démarque des précédents prix : ceux-ci ont en effet récompensé romans historiques, biographies et un livre d'art.

 

    montesquieu et nous-12

 

Cette manifestation 2012 a été une nouvelle fois un moment fort dans la vie de notre Association et un rendez-vous convivial pour le public nombreux attiré par l'évocation et la mise en scène du siècle des Lumières. 

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 11:09

Affiche expo 001

Gérard Brut et Pierre Guiral montrent leurs collections, l'un passionné par les balances, poids et mesures de l'ancien temps et l'autre par les appareils photos. Ils ont minutieusement préparé cette exposition et nous la ferons découvrir à l'occasion de la foire de la Sainte-Luce.

 

Soyez curieux ! Pierre et Gérard vous donneront des explications techniques concernant l'historique de ces instruments et appareils qui ont évolué au cours du temps.

 

Merci à eux de nous permettre de raviver nos souvenirs et d'avoir su regrouper tous ces trésors du passé.

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 09:55

nouveaux-agenais-2011-int

Séance solennelle de l’Académie des Sciences, Lettres et Arts d’Agen

 samedi 27 octobre 2012

 

Salle des Illustres, Mairie d’Agen

 

Lors de notre expédition à Agen en mars 2011, nous avions rencontré Alain Parailloux à Aiguillon. Il a contacté par la suite Monique Brut lui proposant de donner une conférence autour de  « Montesquieu Vigneron ».

C’est donc le samedi 27 octobre  que le Président de l’Académie d’Agen lui donnera la parole en Séance Publique.

                          

PROGRAMME

 

Dès 9h45, début de la manifestation :


  • Petit concert Société musicale d’Agen
  • Accueil par Monsieur le Maire, Jean Dionis du Séjour
  • Bilan année 2012 par Monsieur de Flaujac, Président de l’Académie
  • Remise du Prix 2012 de l’Académie

 

 

Vers 11h : Conférence de Monique Brut autour de « Montesquieu en ses vignobles... et quelques anecdotes agenaises ».

 

 

Les membres du Cercle des Amis de Montesquieu qui souhaiteraient participer à cette matinée agenaise seront les bienvenus.

 

 

Nous conseillons aux curieux de découvrir la salle des Illustres d’Agen sur le site : www.france-sud-tourisme.fr/lot-et-garonne/panoramas/F-Agen-salle-Illustres-n.html

 

© 2012 over-blog.com - Tous droits réservés

Dupliquer en brouillon

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 09:50

DSCN6770                                                                                                                                                                                                                        Nous avons eu le plaisir d'accueillir pour la troisième fois, notre ami polonais, Pawel Matyaszewski, lors de notre Journée "Montesquieu et Nous" du 15 septembre 2012 au Château de La Brède.


Pawel a évoqué "Montesquieu voyageur" en parlant du séjour de l'illustre brédois à la cour de Stanislas, roi de Pologne installé en Lorraine. Le sujet de cette conférence est un extrait de l'un des chapitres de son livre écrit en polonais : "Le Voyage de Montesquieu-Biographie spatiale", qui a remporté en 2011 le "Prix Spécial du Ministre de l'Education et de l'Enseignement Supérieur en Pologne". Grâce à cet ouvrage, notre ami a été nommé Professeur de Faculté titulaire à l'Université catholique de Lublin. Le Président de la République de Pologne lui a remis son diplôme officiel au mois de septembre.


Pawel remercie chaleureusement ses amis du Cercle qui l'ont accueilli et lui ont permis de suivre les traces du philosophe en sa patrie brédoise. En côtoyant descendants et passionnés de Montesquieu il a complété son étude livresque et s'est imprégné de la culture gascone de son personnage.


Pawel nous en est reconnaissant et nous associe à l'obtention de son diplôme.

Partager cet article

Repost0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 10:11

Le samedi 17 mars, nous nous sommes réunis, salle Latapie, à La Brède. Nous avons commencé l'année 2012 par notre Assemblée Générale, suivie d'une conférence de madame Phiquepal. Notre ambigu rituel a eu lieu au restaurant "Le Philosophe".

P1000812

Souvenez-vous, Madame Phiquepal, historienne-paysagiste (missionnée par la DRAC Aquitaine) nous avait fait le privilège de découvrir in situ le démarrage de la restauration du parc du Château de La Brède (voir article sur blog du 26/06/2009). Elle nous a fait la gentillesse de revenir nous exposer l'avancement des travaux. Grâce au plan établi trois ans après le décès de Montesquieu, retrouvé à la bibliothèque de Bordeaux, réapparaît petit à petit la composition très élaborée de ce parc de 150 hectares.

P1000824

Au bout de la longue allée, la ferme, appelée "ménagerie" au XVIIIème siècle, a été imaginée par Montesquieu pour jouer avec le château. S'inspirant du modèle de Chantilly où il  avait séjourné, elle s'en différencie par l'originalité de son environnement et devient ainsi un élement architectural statégique dans l'organisation du parc.

Derrière la ferme se trouve un bois de chênes utilisé pour la chasse dont les allées cavalières dessinent une étoile et mènent à un rond-point de 16 mètres de diamètre. Puis viennent les parcelles cultivées et les pins gémmés. Et enfin, dans la partie haute un  petit espace planté de vignes qui a permis à Montesquieu d'utiliser l'appelation "Château de La Brède" pour l'ensemble de sa production viticole.

P1000822

Lorsqu'on visite le château, depuis la cour, on devine l'agencement initial du parc à " la française", remis en état petit à petit par les récents travaux. La fenêtre de la bibliothèque au premier étage, a été prise comme point de départ de l'axe traversant l'espace jusqu'au "bosquet". Au premier plan l'actuelle prairie (dite tapis vert) remonte en créant une perspective circulaire, composition utilisée par Le Nôtre dans ses créations. Le cadran solaire, fabriqué pour être placé à cet endroit précis, destiné aux paysans travaillant dans les champs, nous rappelle que le château était avant tout une propriété agricole.

 Le parc que nous connaissons a donc été élaboré en deux temps : avant 1728, c'est le parc "à la française", après 1740, celui "à l'anglaise".

Madame Phiquepal nous explique que grâce aux plans, l'équipe de restauration a nettoyé et débroussaillé petit à petit le terrain et redécouvert le système d'irrigation très élaboré imaginé par Montesquieu. L'eau arrive du petit ruisseau dit "le Brousteyrot" visible depuis le jardin (contigü à droite de  la ferme) et entre de manière souterraine dans les douves. A partir de cette alimentation naturelle, l'eau est redistribuée dans le parc par tout un système de fossés, de ruisseaux, l'acheminant jusqu'au "bosquet". Cet aménagement subtil  permettant à la fois d'irriguer les plantations, d'amener de la fraîcheur en été et constituant un décor, est réapparu lors de la première tranche de travaux. Des petits ponts restaurés par un architecte du Patrimoine participent aussi à cette composition harmonieuse.

Le visiteur ayant traversé le "tapis vert", emprunte l'allée Madame (du nom de la duchesse de Berry venue au château au XIXème siècle) et découvre le double système d'allées en forme d'étoile le menant à la salle verte au centre du "bosquet".

 Le "bosquet" est un petit bois d'agrément de 4 hectares, planté d'arbres et traversé d'allées selon un plan très sophistiqué. Il avait pour vocation d'être parcouru à cheval, à pied ; c'était un lieu de distraction, de rencontres... Le plan retenu ici par Montesquieu est le modèle le plus complexe des projets dessinés par Antoine-Joseph Désallier d'Argenville dans son traité "Théorie et Pratique du Jardinage". Nous ne savons pas pourquoi ce choix....

P1000825

L'espace délimité par les allées forme des triangles eux-mêmes découpés en "carreaux" plantés de multiples végétaux. Des haies de charmilles délimitent les "carreaux" et protègent les essences indigènes qui les remplissent (chênes, charmes, houx, troênes, alisiers, pruneliers, viornes, sorbiers...), le tout composant haute-futaie et sous-étage. Toutes ces espèces qui avaient proliféré en toute liberté depuis le XVIIIème siècle ont fait l'objet d'une réorganisation et de plantations rigoureuses afin que soit retrouvé le paysage initial. Les "carreaux" sont bordés de rigoles, arrosage automatique du XVIIIème siècle !

P1000826

C'est du parterre central de forme octogonale, bordé de seize épicéas que partent les huit allées principales (4 allées médianes et 4 diagonales). Les quatre médianes conduisent à quatre salles secondaires plantées de topiaires, portant le nom des végétaux qui les composent (salle des houx, salle du chêne vert, etc...). D'ici quelques mois, vous aurez le plaisir de découvrir et de fouler ces allées en terre battue pour les unes et gravées pour les autres, restitution exacte du XVIIIème siècle utilisant les matériaux locaux. Rendez-vous pour une prochaine rencontre dans ces lieux magiques.

  P1000832 (1)

Et, c'est en compagnie de Monsieur le maire que nous avons pris l'apéritif au "Philosophe" avant de consommer notre ambigu rituel !

P1000837

Partager cet article

Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 10:58

 DSCN7428

 

Le 19 avril au matin, les jurés se sont réunis au Gabriel pour désigner le cinquième lauréat du Prix du Cercle des Amis de Montesquieu et de la Ville de La Brède.

 

Pour ce cinquième anniversaire, les quinze membres du jury ont eu l'honneur de délibérer dans un cadre prestigieux du XVIIIème siècle. Et suite à leur vote, comme le veut la tradition, ils ont dégusté le repas raffiné préparé par l'équipe du chef François Adamski. Vers 15 heures, les membres du Cercle, les médias, les partenaires étaient conviés à l'annonce du gagnant élu à l'unanimité.

 

 Il s'agit de Bruno Belhoste pour "Paris savant, Parcours et rencontres au temps des Lumières" , édité chez Armand Colin.  

 

  ParisSavant

 

Le prix sera remis à l'auteur le samedi 15 septembre 2012 au château de La Brède lors de la manifestation "Montesquieu et Nous".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Usbek
  • : Parler de Charles-Louis de Secondat , Baron de Montesquieu sous toutes ses formes. Réunir tous les Amis de Montesquieu.
  • Contact

Partenaires

 

  • Château La Blancherie
  • Fondation J. de Chabannes
  • Vignobles Dominique Haverlan
  • Hôtel Akéna
  • Philippe Algayon
  • Petges et Dufranc
  • Vignobles André Lurton
  • Office de tourisme de Montesquieu
  • Communauté de Communes de Montesquieu
  • Ville de La Brède
  • SCI chalet et écuries des pins- famille de Tournemire

Recherche

Pages